dimanche 10 juin 2012

Je croyais détester la littérature nordique... mais ça c'était avant

Vous vous souvenez sans doute de mon acerbe critique de "Désolations" de David Vann. Ce livre porte extrêmement bien son titre. Je vais peut-être vous choquer mais ce livre est pour moi une insulte à la vie, l'amour, l'espoir. Tout est gratuitement sombre, méchant, aberrant. Bref, j'avais détesté, mais j'étais allée au bout, pour être certaine que je n'aimais pas. J'aurais dû écouter l'intuition que j'ai eue à la page 10. Je me suis donc un peu méfiée de la littérature nordique, sans toutefois m'y fermer complètement. Quand on m'a prêté "Petits suicides entre amis" d'Arto Paasilinna, j'ai doucement ri à la 4ème de couverture. Les 100 premières pages m'ont donné envie de pleurer d'indignation et d'ennui. Comment un auteur avec une idée si drôle peut-il écrire quelque chose de si pénible qui tourne en rond sans cesse ? J'ai arrêté, je n'en pouvais tout simplement plus. Puis j'ai lu Rosa Candida, grand succès de la jeune Audur Ava Òlafsdòttir, une islandaise. Ce livre aurait pu être extraordinaire, pour moi il n'a tout simplement jamais commencé. Plusieurs semaines après, je me demande encore quel est le message, l'histoire qu'a voulu raconter l'auteur.

Récemment, on m'a prêté une saga en trois volumes (quelle chance, chacun ne dépasse pas les 180 pages) de Herbjørg Wassmo : Le livre de Dina. Au XIXème siècle, on découvre la vie dans le Nordland, l'extrémité de la Norvège. La vie des fermes, des pêcheurs, des familles. Ca pourrait être passionnant, mais l'écriture est difficile (serait-ce un problème de traduction ?) Les phrases sont coupées, et la ponctuation scande le texte d'une façon dont on n'a vraiment pas l'habitude ("Alors elle s'arrêta et se mit tout contre l'animal. L'obligea, d'une main, à s'agenouiller comme un chameau. Et s'installa à califourchon sur le large dos noir. Le bruit des sabots. Le grincement des limons sur le gravier. Le souffle réconfortant du cheval. Le vent. Qui ne savait rien. N'avait rien vu. ") Sur quelques pages c'est sympa, ça change, mais sur 500 pages, on a envie de hurler. Cela parle de la vie de Dina, qui a tué sa mère à 5 ans et qui, depuis "est suivie par la mort". On ne comprend pas bien qui est cette Dina, on nous la présente tantôt comme une roturière, tantôt comme une femme qui sait tenir sa maison, tantôt comme un monstre, tantôt séduisante, tantôt laide... Je n'ai pas accroché, et j'ai encore une fois été déçue malgré la recommandation qu'on m'en avait faite.
Je sais qu'il s'agit certainement de beaucoup de travail, ces bouquins, mais je me dis que la mentalité nordique, la culture, l'histoire, doit être si éloignée de la nôtre que je ne suis pas capable d'apprécier leur littérature à sa juste valeur.

Jeudi, j'ai fait une descente à la Fnac, et je me suis lancée à acheter "Le mec de la tombe d'à-côté". Allez savoir pourquoi, le titre de ce livre m'a toujours fait horreur, j'imaginais une histoire morbide de gens morts qui flirtaient entre eux. N'importe quoi. Car l'histoire est tout autre : une jeune femme sans intérêt se recueille souvent sur la tombe de son mari, voisine de la tombe des parents d'un jeune homme à qui il manque 2 doigts et qui empeste la ferme. Ils se déteste car l'un est toujours à quand l'autre espérait de la tranquillité. Jusqu'au jour où un seul sourire les fera tomber raides dingues l'un de l'autre. Léger, extrêmement drôle, surprenant, bien écrit, ce livre me réconcilie avec ces auteurs qui m'avaient rendue aussi triste et désespérée que leurs congénères (pardonnez-moi, je mets tout le monde dans le même sac à tort, mais les pays nordiques sont connus pour avoir les taux de désespoir les plus élevés). On se retrouve dans la narration de l'un ou l'autre des deux personnages à chaque chapitre, ce qui aide à avoir divers points de vue sur les situations qu'on nous décrit à travers leurs yeux. J'ai ri à gorge déployée plusieurs fois, j'ai passé un bon bout de ma journée accrochée à ses pages et je l'aurai sans doute fini sous peu. Je le recommande chaudement, car c'est un bol d'air bien qu'il traite de sujets très graves à mon sens (quel sens donner à sa vie, quelle place donner à l'amour, au travail et plein d'autres choses mais je ne veux rien dévoiler). 

Je suis donc contente de cette pioche que je craignais ! Avez-vous lu ce livre de la Suédoise Katarina Mazetti ? Avez-vous aimé ? Que pensez-vous de la littérature nordique ? Avez-vous de bons titres à faire passer ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 commentaires:

  1. Oh oui j'ai lu! J'ai beaucoup aimé ;) Et je suis en train de lire les larmes de Tarzan! (qui s'annonce bien).

    (Tu sais quoi, en lisant rien que le titre de cet article, je SAVAIS que tu allais aborder ce bouquin).

    (Sinon je suis aussi en train de lire - Oui plusieurs en même temps, un pour chaque période de la journée- un livre de tête de gondole, dont je me méfiais, et de page en page, il s'avère assez génial "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", je conseille chaudement également :)).

    J'ai aussi les "livres sans Nom sous la main, ainsi, que beaucoup d'autres en fait, que j'ai pas encore lu (je m'interdit d'en acheter d'autres tant que je les ai pas fini) (15 livres) (QUINZE) (Mais je faute à chaque fois que je dis ça!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, les larmes de Tarzan, j'ai failli l'acheter aussi! C'est marrant en tout cas que tu aies senti avec le titre le contenu de mon article ;-)

      Tiens, le vieux... je n'arrête pas de le voir partout mais il ne me dit rien...je suivrai peut-être ton conseil!
      J'ai aussi des masses de bouquins à lire mais je n'arrête pas d'en acheter, c'est terrible...vivement les vacances pour lire tout ça!!

      Supprimer
  2. +1 pour Le Mec de la Tombe d'à Côté, ce livre est une perle ! En revanche je ne te suis pas concernant Paasilina qui me fait toujours mourir de rire^^ Bien sûr, tout dépend de la sensibilité et des goûts de chacun^^
    Il y a un auteur de polars suédois que j'aime beaucoup : Henning Mankell, qui joue beaucoup sur cette thématique du désespoir dont tu parles, de la noirceur de l'âme humaine, mais en gardant un côté détaché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, je n'en ai pas entendu parler... je note, car même si je n'adore pas ce genre là, si c'est un peu détaché... a voir! merci!

      Supprimer
  3. Je n'ai pas lu le livre de Mazetti, mais si tu n'as pas lu (ou vu les films car sinon il n'y aurait plus l'effet de surprise...) la trilogie "Millenium" du suédois Stieg Larsson, je te la recommande chaudement!!! A l'époque j'ai dévoré les 3 livres à la suite! ;o)
    Sinon je ne crois pas avoir lu beaucoup d'auteurs nordiques, mais je serais bien tentée par les romans de la suédoise Camilla Läckberg...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii Millenium, je ne l'ai pas lu mais il m'intrigue... peut-être que je m'y lancerai, un de ces jours!
      Camilla Läckberg, je ne connais pas du tout! je vais aller voir ce dont il s'agit!merci!

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Contente que la pioche ait été fructueuse !!! et que ce livre te plaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis bien contente! Me voilà plongée dans "le choeur des femmes", une vraie perle!!

      Supprimer
  6. J'ai toujours été curieuse vis à vis de ce livre, j'ai souvent voulu l'acheter, jamais osé... Qui sait, je vais peut-être tenter le coup aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut! Et puis si tu veux, je peux te le prêter et te l'envoyer! ça fera livre voyageur!

      Supprimer
  7. Je suis moi aussi très souvent passée devant ce roman et le titre me fait tout le temps horreur. Maintenant, j'avoue que çà me tente ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille, il est bizarrement frais...pas du tout morbide!

      Supprimer
  8. en ce qui me concerne le Mazetti est une imposture, j'ai halluciné de voir que c'était "ça" le succès en librairie...j'étais bien contente de l'avoir seulement emprunté, et non acheté...
    pour info, Vann est américain, pas nordique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vu comme ça je suis d'accord, si c'est THE BIG SUCCESS, c'est un peu abusé... en même temps, pas mal de succès fnac sont comme ça malheureusement... David Vann est américain, mais né en Alaska, donc bon...

      Supprimer
  9. j'ai de lointains souvenirs de Selma Lagerlof "Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède" je ne sais plus si je l’orthographie bien mais ado j'avais craqué!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma mère e l'avait lu quand j'étais petite...aucun souvenir, seulement que c'est génial! J'ai failli me le racheter l'autre jour, mais j'avais déjà tellement de livres dans les mains qu'il a fallu choisir!

      Supprimer
  10. Il faut absolument que tu lises la suite "Le caveau de famille". Lors du dernier salon du livre, j'ai fait une véritable razzia ... Je vais bientôt devenir incollable à propos de Katarina Mazetti ! :-)
    Bien sûr, chez les nordiques, dans un tout autre genre, il y a la saga Millenium. Sinon, autre coup de coeur pour "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" de Jonas Jonasson. C'est une lecture très euphorisante, je trouve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le lirai, je ne savais pas qu'il y avait une suite! Merci!
      Millénium, oui je note!, et le jonasson aussi!
      Merci beaucoup!

      Supprimer
  11. Il m'avait bien plu aussi ce roman! Léger, décalé. Par contre, je n'ai pas lu la suite...

    Comme autres auteurs nordiques, ou plutôt suédois, tu as la série de Stieg Larsson et Camilla Lackberg, des thrillers haletants très très bien ficelés ;)

    Bizzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup aimé ton article sur millenium en effet... Merci pour tes conseils!

      Supprimer
  12. Ce sont mes copines qui m'avaient offert ce roman pour mon anniversaire il y a deux ans déjà! Avant qu'il ne fasse le buzz... Et j'avais beaucoup aimé. Après je n'ai pas eu envie de tenter les autres du même auteur car j'avais l'impression que l'idée était un peu la même.
    Pour les auteurs nordique en général, je ne suis pas bien placée car je n'aime pas les polars.
    Bonnes lectures!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis franchement pas fan des polars non plus, mais je vais peut-être me laisser tenter par un de ces auteurs dont on m'a parlé en commentaire... a voir, quand ma bibliothèque sera épuisée!merci et bonnes lectures à toi aussi!

      Supprimer

Pour laisser un commentaire, si vous n'avez pas de profil google ou de blog, cliquez sur le menu déroulant et choisissez "Nom/URL" : vous pourrez mettre votre nom ! (les commentaires "anonymes" sans signature ne seront plus publiés)