dimanche 12 juin 2011

Episode 7 : Calcutta partie 3


Dernier opus sur Calcutta.
Comme je vous l'avais dit, nous sommes allées visiter le Marble Palace, un Palais de Marbre magnifique, où ont été rassemblées des centaines d'oeuvres d'art : sculptures, peintures, tapis, objets, meubles. Le palais, entouré d'un grand jardin luxuriant, était extérieurement bien mis en valeur. Nous avons suivi un guide car il était non seulement interdit de prendre des photos (cette photo a été trouvée sur internet...), de toucher bien sûr, et les accès sont très limités. Nous nous attendions à ce que le guide nous explique des choses, et pensions que cette visite allait être passionnante. Nous avions mis près d'une heure à arriver là, alors nous étions impatientes. Et bien la visite a duré 8 minutes top-chrono. Le guide fonçait tête baissée, en nous désignant de temps à autre un objet et en grognant le nom ou le titre, qui était marqué dessous. J'ai pourtant tenté de poser des questions mais je me suis aperçu qu'il ne parlait pratiquement pas anglais. Tout était décevant : les lieux étaient magnifiques, mais très mal mis en valeur, tout était poussiéreux, les tapis persans étaient roulés dans les coins, de nombreux meubles étaient recouverts de tissus déchirés et sales. Aucun volet n'était ouvert, et il y avait peu de lumières : on n'a quasiment rien distingué d'une toile de Rubens (!) qui était presque entièrement dans l'ombre. Le patrimoine national est tellement protégé qu'on ne peut pas en profiter et que cela s'abîme dans la poussière. Dommage. On a demandé l'autorisation pour se promener dans le jardin, et on nous l'a accordé. Et là, énorme surprise : des animaux étaient mis en cage, et il y avait des baraques de bidonville dans un coin du jardin, avec des monceaux d'ordures de temps à autre. Des gens vivaient là alors que nous avons dû demander une autorisation de visite la veille, et que c'était un jour comme les autres. Pourtant il n'y avait vraiment pas foule, on n'était pas non plus à une expo du Grand Palais : il n'y avait qu'une famille indienne qui visitait ! Nous sommes donc reparties en direction du marché aux fleurs. Anecdote désagréable : entre-temps, en essayant tant bien que mal de prendre une photo du Marble Palace à travers les grilles depuis la rue, j'ai mis le pieds dans une flaque très profonde d'un mélange ignoble de je-ne-sais-quoi, ce qui m'a répugnée et dégoûtée pour la journée car j'avais une sandale ouverte. C'est la dernière fois que j'ai mis ces chaussures neuves, que j'ai transporté pendant les 15 jours suivants sur mon dos, et que j'ai mises à la poubelle avant-hier. Fausse excuse : elles me faisaient mal aux pieds.
Après une très longue marche périlleuse car pleine de routes à traverser (là-bas, traverser signifie presque se jeter sous les voitures en espérant ne pas se faire écraser car personne ne s'arrête), nous sommes enfin arrivées au marché aux fleurs. Nous avons enfin vu où étaient les femmes, qu'on voit très peu dans les rues. C'était un véritable foisonnement de couleurs de tissus et de fleurs de toutes sortes. Il y avait d'énormes ballots, que les gens portent sur leur tête, étalés partout, dévoilant des centaines de colliers de fleurs. Malgré toute cette cascade fleurie, l'odeur ambiante était strictement aussi pestilentielle qu'ailleurs.

Dernière visite de la journée : le quartier des sculpteurs. Sans doute mon meilleur souvenir de Calcutta (si l'on omet le super thé au café Flury's). C'est un quartier fait de petites maisons souvent peintes à la chaux, avec de la paille en guise de toit, ceintes par des petites rues sinueuses en terre battue. Là vivent et travaillent des artisans qui fabriquent des statues, souvent de divinités, à longueur de journée et un peu à la chaîne. Ils se complètent tous : certains font l'armature en paille, d'autres la recouvrent d'argile qu'ils sculptent, d'autres les peignent et enfin certains fabriquent et placent les accessoires (colliers, masques...). Il se dégageait une paix incroyable de cet endroit, une douceur et un silence très appréciables. C'est un endroit à ne pas manquer si vous allez un jour à Calcutta. On trouve des statues partout, dans tous les stades de leur fabrication, qui sont entreposées à chaque coin de rue, contre chaque atelier. Magique.
Le lendemain, nous avons visité un parc avec des nénuphars géants magnifiques, et le plus grand banian du monde, qui faisait plusieurs centaines de mètres de diamètre : impressionnant !

Banian 
Nous n'avons fait que nous promener le dernier jour, et avons été surprise de constater que presque tous les magasins étaient fermés : on était dimanche! Qui eut cru que Calcutta était une ville si chrétienne?
J'ai encore des milliers de choses que je voudrais vous raconter, mais il faut que je passe à l'étape suivante pour ne pas trop vous lasser ! Alors prochain épisode : Darjeeling, l'empire du thé!
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Merci pour ce joli tour d'horizon! Les statues sont très jolies!

    RépondreSupprimer
  2. Je pense très sincèrement que l'épisode de la flaque m'aurait définitivement gâché le séjour... non pour la perte de la sandale mais rien qu'à l'idée de sa composition...grrr, j'en ai la chair de poule !!

    Le quartier des sculpteurs a l'air vraiment très sympa...

    @suivre ;)

    RépondreSupprimer
  3. @la comtesse : merci à toi de me lire ! En effet les statues sont incroyables, c'est surtout de pouvoir les voir en pleine fabrication qui est super!

    @Lilou la fidèle : oui la flaque m'a vraiment dégoutée, j'ai eu beau m'asperger avec 1 litre en bouteille, j'y ai pensé toute la journée...mais bon, disons que je n'ai pas attrapé de bactérie ou quoi, je dois vraiment avoir un système immunitaire en béton ;)

    Ce quartier était très sympa en effet, très calme, avec des gens ENFIN agréables!

    RépondreSupprimer
  4. salut
    je vais partir bintot en Inde et ici je trouve pas mal d'info interssantes!
    je lis tout ca avec plaisir!

    http://gcatch.free.fr/blog

    RépondreSupprimer
  5. J'espère que tu pourras y aller un jour :)C'est une formidable expérience!

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire, si vous n'avez pas de profil google ou de blog, cliquez sur le menu déroulant et choisissez "Nom/URL" : vous pourrez mettre votre nom ! (les commentaires "anonymes" sans signature ne seront plus publiés)